Projet universitaire de la ville de Lille

Question au gouvernement n° 04866 adressée à Mme la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

Publiée le 19 juin 2008

M. Daniel Percheron attire l’attention de Mme la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche sur la sélection de dix campus universitaires destinés à promouvoir le rayonnement de l’université française. Si l’indépendance du comité de sélection apparaît souhaitable et féconde, la nature même de l’appel à projet semble incompatible avec l’aménagement équitable du territoire. Le nombre d’étudiants, le revenu moyen par habitant, le niveau structurel ou conjoncturel du chômage, le rôle de l’industrie et de la compétition mondiale, le poids de la recherche publique en région, ne doivent-ils pas être aussi pris en compte ? Ouvert plus que toute autre sur le monde (33% du PIB régional), possédant l’industrie la plus diversifiée de l’hexagone, la plus fragile, et donc le plus grand nombre de RMIstes, le territoire régional du Nord-Pas de Calais avec ses 150 000 habitants, accepte toutes les contraintes, toutes les injustices, toutes les chances de la globalisation. Encore faut-il que l’État et son Gouvernement aient conscience de son exacte situation. La concurrence, c’est bien ; l’injustice c’est inacceptable. Malgré l’autonomie des universités, est-elle prête politiquement et intellectuellement, à accorder la plus grande attention à l’université du Nord-Pas de Calais ?

Advertisements

Poster un commentaire

Classé dans Actualité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s