Répartition des surquotas de pêche attribués à la France par l’Union européenne

Question au gouvernement n° 05730 adressée à Monsieur le ministre de l’agriculture et de la pêche
Publiée au Journal Officiel le 9 octobre 2008
M. Daniel Percheron appelle l’attention de M. le ministre de l’agriculture et de la pêche sur les faits suivants. L‘Union européenne, au vu des stocks demeurant après épuisement des quotas de pêche français, a attribué une « rallonge » extraordinaire à la France de 800 tonnes de cabillaud à pêcher d’ici à la fin de l’année. Malgré des stocks abondants, les pêcheurs de la zone Nord n’ont reçu le droit de pêcher que 100 tonnes de poisson. La concurrence, c’est bien ; l’injustice c’est inacceptable. Or, la répartition entre régions du quota supplémentaire exceptionnel a été d’une injustice flagrante pour les pêcheurs de la région Nord-Pas de Calais et plus précisément ceux du port de Boulogne-sur-Mer, dont la survie dépend de la pêche du cabillaud. Ces derniers sont tentés de s’attribuer un « quota social » de 200 kilos de cabillaud par jour et par marin pour vivre décemment. Il lui demande donc s’il compte rectifier l’erreur d’appréciation de ses services en attribuant aux pêcheurs du Nord-Pas de Calais un quota de 500 tonnes de cabillaud à pêcher d’ici à la fin de l’année, ce qui serait plus proche d’une adéquation entre activité des marins et renouvellement des stocks de poisson.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Actualité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s