La bataille de la Poste s’est ouverte au Sénat

Hier soir s’est ouverte la première bataille de la Poste.

La guerre avait démarré par quelques escarmouches : pensez, deux millions trois cent mille personnes ont fait le déplacement pour signer leur attachement au service public postal. Autant dire « rien du tout » aux yeux du gouvernement.

En effet, le gouvernement et à travers lui le président de la République ont décidé d’en finir avec notre bonne vieille poste. Ils ne le disent pas ouvertement. Ils se contentent de dire qu’ils sont obligés de changer le statut de La Poste en société anonyme pour ouvrir le marché à la concurrence. En 2012, leur réélection en poche, ils pourront faire passer le capital de La Poste d’entièrement public à « majoritairement public » puis « partiellement public », comme le président l’a fait avec Gaz de France quand il était ministre de l’Economie.

Le gouvernement niera ce scénario et prendra prétexte des impératifs de libéralisation fixés par la Commission européenne pour justifier de sa bonne foi. Qu’importe si la Commission européenne a d’elle-même tenu à préciser que si elle demande l’ouverture à la concurrence, cela ne signifie pas pour autant obligatoirement un changement de statut.

Cette semaine, les sénateurs socialistes, aux côtés de leurs collègues radicaux de gauche, communistes et verts s’opposeront avec la dernière véhémence aux projets du gouvernement, comme le feront bientôt nos homologues de l’Assemblée nationale.

Pourquoi ? Tout simplement pour que, d’Avesnes à Outreau, de Wingles à Marquion et sur tout le territoire français, quel que soit son degré d’enclavement ou la rentabilité du service, nos concitoyens aient accès au même service, au même prix.

Advertisements

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s