La première pierre du Louvre – Lens est posée : un pas franchi vers la modernité !

Vendredi 4 décembre 2009, en présence de M. Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et de la Communication, M. Henri Loyrette, président-directeur du Louvre, et les élus ont dévoilé la première pierre du futur musée du Louvre-Lens.

Cinq années se seront donc écoulées entre ce jour et le 29 novembre 2004, où le président Jacques Chirac annonçait que ce musée qui moderniserait la conception même du musée et qui accueillerait des collections du plus grand des musées se dresserait à Lens, sur le carreau de mine de la fosse 9-9 bis.

Ce furent cinq années de travail sans relâche et si je ne peux remercier ici tous les hommes et toutes les femmes impliquées, je tiens à remercier les architectes du cabinet Sanaa, la formidable équipe du musée du Louvre animée par M. Loyrette, les décideurs politique qui jamais n’ont hésité : Jean-Jacques Aillagon et Renaud Donnedieu de Vabres , Jack Lang et Ivan Renar ; Catherine Génisson, vice-présidente du conseil régional; les élus locaux: Guy Delcourt, Jean-Pierre Kucheida, Michel Vancaille et Jean-Pierre Corbisez ; Dominique Dupilet, président du conseil général ; enfin, je remercie nos grands mécènes : Auchan, Véolia et le Crédit Agricole.

Dans deux ans, nous nous retrouverons tous, je l’espère, une fois encore pour inaugurer non pas une première pierre mais le musée lui-même, enfin ouvert au public après presque une décennie d’efforts. Cet évènement sera la confirmation du renouveau de notre région, si durement touchée par la désindustrialisation de la fin du XXe siècle et le départ des houillères, ce monstre froid qui a mis la clé sous la porte sans états d’âmes.

Ce que l’économie n’a pas su apporter aux corons, l’art et la culture, qui n’ont pas de prix, sauront leur rendre. Tel le phénix, les cités minières vont se réinventer, et demain, les éco-cités minières, structurées par un tramway et un métro à grande vitesse profiteront de « l’effet Louvre », comme Bilbao a pu profiter de « l’effet Guggenheim ».

En attendant cette révolution culturelle, la maison du projet, à un jet de pierre du mythique stade Félix Bollaert, invite tous les habitants du Nord-Pas de Calais et d’ailleurs à venir s’informer et se familiariser avec ce projet qui apporte la modernité au Nord-Pas de Calais.

Advertisements

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s