Semaine du développement durable

Chaque année, une semaine durant, nous réfléchissons à notre environnement. Nous nous penchons sur l’effet de notre mode de vie sur celui-ci et sur l’effet que celui-ci a en retour sur notre santé. C’est la semaine du développement durable.

Evidemment, en Nord-Pas de Calais, nous sommes particulièrement sensibles à cette thématique. Elle concerne chacun des habitants de notre fragile planète, dont le réchauffement est un phénomène désormais incontestable et dont les effets affecteront profondément les générations à venir. Toutefois, elle concerne peut-être encore un peu plus les habitants de notre région.

En effet, notre région a tant donné, tant produit, que partout, ses terres et ses rivières sont marquées par les effets de l’activité humaine. Que ce soit à Metaleurop, où des patrons voyous plient bagages, laissant derrière eux des champs empoisonnés et des cas de saturnisme ; que ce soit dans les générations et les générations de mineurs décédés de la silicose.

Ainsi, notre région concentre les exemples de taux de concentration élevés de maladies entrainées par un environnement maltraité : cancers ; affections respiratoires…Pourtant, nous avons décidé de ne pas baisser les bras face à cet héritage chargé et nous nous sommes lancés dans une des politiques environnementales les plus audacieuses de France.

Nous avons mis en place des trames vertes et bleues, des programmes d’aménagement du territoire pour assurer la continuité des refuges animaux et végétaux. La biodiversité s’en trouve confortée. Nous avons mis en œuvre un plan climat qui rappelle le rôle primordial des collectivités et des entreprises en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre et les aide à agir pour diminuer leurs propres émissions, tout en encourageant le grand public à faire de même. Nous avons mis en place un « Agenda 21 des lycées » qui vise à aider toutes les personnes fréquentant les établissements (élèves, étudiants, apprentis, personnels,…) à adopter de nouveaux comportements « citoyens ».

Enfin, nous encourageons les initiatives individuelles, telle la coopérative Le Relais à Bruay-la-Buissière qui trie, revend ou recycle les habits de seconde main.

Pourquoi nous faisons-nous de tels efforts ? Nous ne le faisons pas pour retirer un gain politique immédiat mais bien parce que c’est le seul moyen d’assurer à nos enfant un avenir dans une planète vivable. C’est cela, le développement durable.

Advertisements

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s