L’intelligence de notre région reconnue

Lors de la cérémonie des vœux du Conseil régional, j’ai eu une expression inhabituelle. « Sommes-nous collectivement intelligents ? », m’interrogeais-je.

Il s’agissait évidemment d’une référence à la stratégie de Lisbonne. Derrière le nom de la capitale portugaise se cache la résolution prise par les Etats membres de l’Union européenne de convertir nos économies encore axées sur la production industrielle et les services directement accessibles à la consommation intérieure en des économies axées sur la recherche et l’innovation.

Il ne s’agit pas de renoncer à une base industrielle productive sur nos territoires ou à notre consommation intérieure soutenue qui fait tourner le moteur économique. Il s’agit de s’appuyer sur la recherche, le développement et l’innovation pour garantir à notre industrie une productivité compétitive. C’est la meilleure des protections contre une concurrence étrangère qui sous-paye sa main d’œuvre.

Il ne s’agit pas de renoncer à notre identité. Il s’agit de faire confiance à notre exceptionnel patrimoine et à nos remarquables talents culturels et les mettre en valeur à la mesure de leur qualité pour développer l’économie des services de la culture et des arts. C’est une chance pour notre région, symbolisée par l’arrivée du Louvre-Lens bien sûr, mais qui se concrétise par de nombreuses réalisations comme le travail de Culture commune à Loos-en-Gohelle, ou celui de la compagnie Pietragalla à Sallaumines.

Sommes-nous donc collectivement intelligents ? OUI, avais-je répondu sans la moindre hésitation. OUI, a répondu la commission du Grand Emprunt.

Elle a rendu public les premiers projets sélectionnés au titre de la recherche et de l’enseignement supérieur. Quatre projets candidats dans notre région ont recueilli 23 400 000 euros de subventions exceptionnelles. Sans ces sommes, ils n’auraient pas pu voir le jour.

C’est encore sans la moindre hésitation que demain, je sais que le volet industriel du Grand Emprunt reconnaitra à sa juste valeur la pertinence et l’excellence de notre projet de Centre européen d’essais ferroviaires.

Pour tous ces projets, le Conseil régional Nord-Pas de Calais entend être une force motrice au service de l’innovation pour notre région.

Je dis bravo aux projets IAOOS, ImaginEx BioMed, LIGAN et ROCK. Ils savent que le conseil régional est à leurs côtés pour mener ces aventures humaines à bon port.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s