Financement du canal Seine-Nord-Europe

Question au gouvernement n° 17270 adressée à Monsieur le Premier ministre

Publiée au Journal Officiel le 24 février 2011

Monsieur Daniel Percheron demande à Monsieur le Premier ministre quel est l’état de sa réflexion à propos de la réalisation de ce grand chantier d’intérêt européen et national que peut devenir le canal Seine-Nord-Europe, la presse se faisant l’écho de son hésitation devant l’ampleur de l’investissement public et privé (quatre milliards d’euros). Envisage-t-il d’acter définitivement que le maillon fluvial manquant de l’Europe rhénane, le canal Seine-Nord-Europe, irriguera le territoire français ?

Il se permet de lui rappeler, originaire d’un département rural – la Sarthe – qu’entre 1998 et 2008, le trafic poids lourds a augmenté de plus de 70 % au niveau de la desserte des grands ports autonomes français (Dunkerque, Le Havre, Marseille). Le Grenelle de l’environnement et son unanimité, acquise par M. Borloo, ministre et élu du Nord, garderont-ils leur sens en cas de renonciation de sa part ? Il lui fait remarquer que la France, le Nord-Pas-de-Calais et le développement durable ont besoin du canal Seine-Nord-Europe.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s