Vous avez raison d’être optimistes !

Chers habitants du Nord-Pas de Calais,

le sondage qui paraissait hier montre que vous êtes 87% à être fiers de votre région, vous avez raison.

Vous avez mille fois raison d’être fiers de la convivialité que vous contribuez à entretenir dans notre région ; vous avez raison de vanter la force de travail de notre population.

Vous avez encore raison de citer dans vos préoccupations le coût de la vie, la santé, la famille et le chômage. La crise économique qui sévit a fait en quelques mois des dégâts qui prendront des années à réparer. Notre région porte encore les stigmates de sa riche histoire industrielle et, trop souvent, ceux-ci empoisonnent nos sols et nos cours d’eau. Les évolutions de plus en plus rapides de la société transforment les structures des familles, même si elles demeurent un ancrage important, particulièrement en temps de difficultés économiques. Le chômage et le travail précaire continuent d’être un trou noir dont il est difficile de se sortir pour de trop nombreuses populations fragiles, comme les jeunes ou les plus de cinquante ans.

Vous avez aussi raison quand vous indiquez les priorités pour répondre à ces problèmes. Le Conseil régional a mis en place une politique dynamique de lutte contre la pollution et de réhabilitation des sites pollués ; il soutient le développement des énergies  renouvelables. Il a été précurseur dans la mise en place de trames vertes et bleues pour préserver notre biodiversité et met en place une politique de soutien aux projets agro-environnementaux.

Il s’engage résolument dans la promotion des transports en commun pour désengorger l’accès aux métropoles. Il le fait dans sa gestion des trains express régionaux ; il le fait en mettant en place le tramway du bassin minier ; il le fait en réalisant enfin le canal Seine-Nord qui permettra de basculer le trafic poids lourds de la route vers le fluvial.

Enfin, le conseil régional contribue à la création d’un pôle d’excellence universitaire, en cofinançant le plan campus sur les universités de Lille et de Valenciennes et participe au développement et à l’activité des universités de proximité, comme lorsqu’il permet à l’université du Littoral- Côte d’Opale de poursuivre l’enseignement de la première année de médecine par téléconférence à Boulogne-sur-Mer.

Vous avez donc raison d’être deux tiers des nordistes à être optimistes !

Advertisements

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s