Projet Railenium : Le pari fou qui a réussi

C’était un pari fou que nous nous étions lancé là : et si dans le valenciennois et la Sambre, nous arrivions à faire à faire pour l’industrie ferroviaire ce que Toulouse avait réalisé pour l’industrie aéronautique ?

Il avait pour lui la volonté étatique planificatrice, nous n’avions pour nous que notre obstination et le fait de savoir que « nous tenions le bon bout ». Pourtant, pas à pas, c’est bien cela que nous construisons.

Le terreau était fertile, c’est ce coin de Nord que les principaux industriels nationaux (Bombardier ; Alstom, la SNCF, Arbel Fauvet Rail) avaient élu comme terre de production ; eux aussi y avaient vu, le dévouement de travailleurs pour leur labeur, l’abnégation ouvrière. Il y a eu le pôle de compétitivité I-Trans et l’université du valenciennois, spécialisée dans les transports et le ferroviaire. Il y a eu l’implantation de l’agence ferroviaire européenne. Il y a eu le projet d’une boucle d’essai ferroviaires européenne à Bachant. Et puis il y a eu la crise.

Cette dernière a fait des dégâts qui laisseront des cicatrices dans ce territoire ouvrier. Notre gouvernement a réagi trop tardivement et trop peu. Son Grand Emprunt est un début pour reconstruire. René Ricol, Commissaire général à l’investissement, un homme ouvert et compétent, était venu dans le valenciennois. « Nous sommes candidats », lui ont dit d’une seule voix Bernard Baudoux, Valérie Létard, la présidente de l’agglomération et Jean-Louis Borloo, le député de la circonscription.

Aujourd’hui, il annonce que ce projet est retenu dans les six instituts de recherche technologique subventionnés par le Grand Emprunt. Ce n’est que justice : le Plan Campus attribue cinq milliards aux universités d’Ile-de-France – sa région – quand elle n’en attribue que 175 millions à celles du Nord-Pas de Calais sur la même période (2007-2013).

Voilà une grande région ouvrière récompensée à la hauteur de la qualité de son projet. Le Conseil régional s’est battu pour faire aboutir ce projet et obtenir cette reconnaissance ; il demeure aux côtés des innovateurs et des ouvriers de la région pour faire vivre l’industrie en Nord-Pas de Calais.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s